Modèle de lettre de motivation pour
un travailleur en situation de handicap

 

Il est difficile de savoir si lors d’une recherche d’emploi, vous devez mentionner, ou non, votre handicap dans votre lettre de motivation, par peur d’effrayer le recruteur.

Voici nos conseils pour rédiger une lettre de motivation lorsque l’on est en situation de handicap.

 

Bien différencier les handicaps...

Dans un premier temps, il faut bien faire la distinction entre un handicap visible et un handicap invisible.

Il faut savoir que 85% des handicaps ne sont pas visibles. Une personne peut être reconnue comme travailleur handicapé suite à une maladie ou encore, suite à un accident de travail.

Si votre handicap n’impacte pas directement votre emploi, vous n'êtes pas obligé de le mentionner. C’est votre choix.

Si vous avez un handicap visible et que cela nécessite un aménagement de poste particulier, il est alors pertinent de l’indiquer dans votre lettre de motivation. Encore une fois, c’est votre choix, mais il est préférable de l’indiquer pour ne pas mettre en jeux votre santé.

Votre handicap ne doit pas être un frein dans votre recherche d’emploi.

 

Comment évoquer votre handicap dans la lettre de motivation ?

Tout d’abord, avant de mentionner votre handicap, mettez en avant votre savoir-faire et vos compétences.

  • Handicap visible

Si votre handicap est visible, il est préférable de le mentionner à l’entreprise dans laquelle vous souhaitez postuler. Le but est de préserver votre santé si votre handicap nécessite des aménagements, afin d’en informer votre employeur.

Le but d’une lettre de motivation est de mettre en avant vos compétences et votre savoir-faire. Ne mentionnez pas votre handicap dès le premier paragraphe.

Dès le début, exposez vos compétences, dites ce que vous êtes en capacité d’apporter à cette entreprise et seulement après, mentionnez votre handicap. Vous devez y mettre les formes et ne pas expliquer de A à Z le pourquoi, le comment de votre handicap.

Vous devez le mentionner en apportant des alternatives, vous pouvez proposer des aménagements, des solutions à votre employeur en fonction de votre handicap. Cela sera une preuve supplémentaire de votre professionnalisme ainsi qu’une réelle envie d’obtenir ce travail. Il ne faut pas vous focaliser sur votre handicap mais surtout sur votre capacité à vous adapter.

 

  • Handicap non-visible

Si votre handicap n’est pas visible comme dans plus de 80% des cas, vous n'êtes pas obligé de le mentionner dans votre lettre de motivation.

Nous savons que la loi interdit la discrimination à l’embauche, cependant, nous savons également que la réalité est bien plus compliquée et qu’un handicap peut être un frein à l’embauche, surtout, si vous postulez dans une entreprise qui n’affiche pas de politique en faveur des personnes en situation de handicap.

Si vous souhaitez évoquer votre handicap, parlez-en directement lors de l’entretien d’embauche. Un exemple concret : si vous postulez comme assistant(e) administratif(ve) et que votre handicap se situe au niveau des jambes, cela n’empêchera pas l’exercice de votre métier, pour écrire des comptes rendus sur l’ordinateur.

Cependant, ce qui serait pertinent de préciser, c’est que vous avez beaucoup de mal à monter des escaliers et qu’un bureau au rez-de-chaussée ou près d’un ascenseur serait appréciable.   

 

Exemple classique de lettre de motivation pour un handicap visible...

Objet : lettre de motivation

Madame, Monsieur,

Je me permets de vous écrire cette lettre de motivation et d’y joindre mon CV dans le but de postuler à l’annonce XXXX.

Ayant obtenu mon diplôme de XXXX au sein de l’école XXXX, je souhaite intégrer vos équipes.

Je suis très réactif(ve) et polyvalent(e) du fait de mes différents stages au sien de diverses organisations. L’organisation, la rigueur et le respect des horaires sont pour moi primordiaux.

Je maîtrise les logiciels tels que Word, Excel, etc. qui me permettent d’être méthodique dans mon travail. Je suis quelqu’un de très motivé(e), patient(e), mais aussi très disponible. Je dispose d’une bonne aisance relationnelle et m’adapte facilement dans n’importe quel environnement.  Je me sens capable de réaliser l’ensemble des missions décrites dans votre annonce.

Toutefois, je souhaite souligner un point important. Je suis reconnu(e) comme travailleur(se) handicapé(e). Je suis néanmoins parfaitement autonome et capable de travailler en tant que XXX. Mon handicap se situe au niveau de mes membres inférieur et ça n’est en aucun cas un frein dans l’exercice de mes missions.

J’espère que ma candidature aura su retenir votre attention. N’hésitez pas à me contacter, je reste à votre entière disposition.

Madame, Monsieur, veuillez agréer mes salutations les plus distinguées.