CIPI et CDPI en intérim

 

 

 

Acquérir de nouvelles compétences est essentielle pour progresser et s’adapter à l’évolution du marché du travail.

 

Découvre deux aides à la formation en tant qu’intérimaire : le CIPI et le CDPI

 

 

 

 

 

 

 

Le CIPI…

 

 

 

C'est un contrat de formation permettant aux personnes éloignées du marché du travail et rencontrant des difficultés d'insertion ou de réinsertion professionnelle de pouvoir reprendre une activité. Cette formation est comprise entre 70 heures et 140 heures. Les conditions d'éligibilité sont nombreuses.

 

 

 

Les avantages du CIPI…

 

 

 

Le contrat d’insertion professionnelle intérimaire permet :



  • Il permet a des demandeurs d’emploi qui sont éloignés du marché du travail, du fait de leur âge, d’un handicap, de leur situation professionnelle, sociale ou encore familiale et qui donc rencontrent des difficultés d’insertion ou de réinsertion, de s’insérer dans un métier ou de reprendre contact avec le monde professionnel.

 

 

  • Il répond aux besoins spécifiques d’une entreprise utilisatrice, il construit un parcours individualisé de formation.

 

 

  • Enfin, il permet de bénéficier d’une prise en charge des coûts de formation du salarié et du tuteur des surcoûts éventuels.

Grâce à un CIPI, au cours des 6 mois qui suivent la formation, le taux d’emploi des personnes qui ont suivi un contrat d’insertion professionnelle intérimaire est de 81% (mission d’intérim / CDD / CDI).

 

 

 

As-tu accès au CIPI ?

 

 

 

Qui a droit au contrat d’insertion professionnelle intérimaire :

 

  • Les jeunes de moins de 26 ans qui sortent du système éducatif ;

 

  • Les personnes de plus de 45 ans ;



  • Les bénéficiaires de l’obligation d’emploi ;



  • Les bénéficiaires de minima sociaux :



* Les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA)



* Les bénéficiaires de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS)

 

 

  • Les demandeurs d’emploi de longue durée ;

 

 

  • Les personnes qui ont interrompues leur activité professionnelle afin de s’occuper de leur(s) enfant(s), de leur conjoint ou encore d’ascendants en situation de dépendance ;

 

 

  • Des intérimaires qui ont travaillés moins de 201 heures sur les 6 derniers mois ; et

 

 

  • Les personnes accompagnées par une Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI) orientée par Pôle Emploi 

 

 

A savoir…

 


Dans tous les secteurs d’activités, les intérimaires peuvent accéder à un  CIPI. Il existe une exception pour les métiers de téléconseil, le CIPI s’appelle dans ce cas le CIPI expérimental.

 

 

Comment cela se déroule…

 

 

Le contrat d’insertion professionnelle intérimaire  se déroule en continu.

 

Il n’y a pas de possibilité de suspension et une alternance entre des périodes de formation (en organisme et en entreprise) et des missions (dans une ou plusieurs entreprises utilisatrices) sont proposées.

 

La durée de ce contrat peut aller de 210 à 420 heures.

 

 

La prise en charge financière…

 

 

Les heures effectuées en amont du CIPI sont réalisées au titre de bilan de positionnement. Les heures de formation externes et les heures de formations en entreprise qui sont attestées par l’organisme de formation (avec des feuilles d’émargements) sont remboursées sur la base d’un taux forfaitaire.

 

 

Les surcoûts peuvent être imputés sur le plan de développement des compétences de ton agence d’intérim géré par le FAF.TT.

Aussi, le CIPI peut s’articuler avec d’autres dispositifs de formation afin de construire des parcours individualisés de professionnalisation.

 

 

 

Le CDPI…

 

 

Le contrat de développement professionnel intérimaire est un dispositif permettant de réaliser une formation d'une durée minimum de 175h et d’une durée maximum de 450 heures, si celle-ci te permet de décrocher un diplôme ou une certification.

 

 

Pour pouvoir accéder à ce dispositif, rapproche-toi de ton agence car les critères d'éligibilités sont nombreux.

 

 

 

Les avantages du CDPI…

 

 

 

Le Contrat de Développement Professionnel Intérimaire, il répond à des besoins en mains d’œuvre qualifiés.

 

 

Il permet à des intérimaires peu ou pas qualifiés d’obtenir une première qualification. Aussi, il améliore l’employabilité des intérimaires, il permet d’accéder, après une formation, à des missions plus qualifiées ou encore à des emplois permanents.

 

 

Grâce à ce contrat, la maîtrise des savoirs des intérimaires est renforcée.

 

 

 

As-tu accès au CDPI ?

 

 

 

Qui a droit au contrat de développement professionnel intérimaire :

 

 

 

Les intérimaires qui remplissent ces deux conditions :

 

 

  • Il faut que tu sois titulaire au plus d’un titre professionnel ou d’un diplôme niveau V (CAP, BEP etc.). Excepté ceux qui ont à la fois un diplôme et une expérience en rapport direct avec le métier préparé par le CDPI ou encore, les titulaires d’un titre professionnel ou d’un diplôme de niveau IV (Baccalauréat, brevet professionnel etc.) qui n’offre pas de débouchés sur son bassin d’emploi et sans expérience professionnelle en rapport avec son diplôme ou titre au cours des 12 mois précédant la date de démarrage de contrat.

 

 

  • Il faut que tu ais effectué au moins 450 heures de missions (toutes agences d’intérim confondues)  au cours des 18 mois qui précèdent le démarrage de la formation (à savoir que les congés payés sont pris en compte dans le calcul de l’ancienneté).

 


Par exemple : tu effectues 420 heures de missions. On incluse l’équivalent de 10% de congés payés (42 heures), tu remplies la condition d’ancienneté car tu totalises 462 heures.  

 

 

 

En tant qu’intérimaire qui réalise un CDPI dans le cadre d’un CDI Intérimaire, tu dois répondre aux mêmes conditions d’éligibilité (diplôme et ancienneté).

 

 

Ces deux conditions ne s’appliquent pas dès lors que le CDPI concerne ces publics :

 

 

  • Les travailleurs handicapés ou les bénéficiaires de l’obligation d’emploi ;

 

  • Les intérimaires âgés de plus de 45 ans ;



  • Les intérimaires ayant des difficultés de maîtrise des savoirs de base (la langue française, la lecture, l’écriture, les calculs, le respect des règles d’hygiène et de sécurité ou de comportement en entreprise) ; et



  • Les intérimaires qui ont effectués et achevés un Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire (CIPI) dans les 6 mois qui précèdent le démarrage du CDPI.

 

 

 

 

Comment cela se déroule…

 

 

 

C’est l’agence d’intérim qui se charge de rédiger un contrat de type CDPI et un contrat de mission – formation pour la durée de l’action de formation :

 

 

  • Minimum de 175 heures ;

 

  • Maximum de 450 heures.

 

 

Avec une prise en charge plafonnée à 450 heures. Le CDPI organise un parcours qualifiant, associant formation et missions en entreprises utilisatrices à la fin de la formation.

 

 

A savoir…

 

 

Le CDPI comporte une période d’essai qui est calculée conformément aux règles applicables aux contrats de mission :

 

  • 2 jours si le contrat est inférieur à 1 mois ;

 

  • 3 jours si le contrat est compris en 1 et 2 mois ; et

 

  • 5 jours si le contrat est supérieur à 2 mois.

 

 

 

La rémunération…

 

 

 

Pendant ta formation, tu percevras une rémunération qui correspond au salaire que tu as perçu lors de ta dernière mission de travail temporaire.

 

 

Ta rémunération est calculée sur la base du nombre d’heures de formation attestés par l’organisme (feuille d’émargement).

Enfin, l’indemnité compensatrice de congés payés (10%) t’ai due, mais pas l’indemnité de fin de mission.

 

 

 

Les articles qui peuvent t'intéresser : 

 

Comment se former en intérim ?

Quel organisme de formation choisir ?

Comment financer sa formation en intérim ?

Quelles formations faire en intérim ?

Comment choisir son centre de bilan de compétences en intérim ?

Le Compte Personnel de Formation en intérim

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)